1 micromètre

Art, Diploma, Photography

Description

Un bijoux qui développe l’idée d’excroissance du corps. Un bijoux qui tend à extérioriser et libérer «l’infiniment petit» qui nous compose. Les tissus regroupant ainsi nos cellules et nous enveloppant sont agrandit pour être portés. Les tissus, ici la crépine de porc, sont riches en informations tout autant esthétique que structurelle puisqu’il s’agit d’un réseaux de cellules formant des motifs.
Matériaux : Crépine de porc figée dans de la résine cristal.
Création de carnets et de textes illustrants les recherches autour du bijoux.


A jewelry that develops the idea of ​​growth of the body. Jewelry which externalized and released the  » infinitely small » we are made. The fabrics and combining our cells and we are wrapping expands to be worn. Tissues , here strainer pork are rich in information as well as aesthetics structural since it is a cell array pattern forming.
Materials: Strainer frozen pork in the crystalline resin.
Creating books and texts illustrating research around the jewelry.

 

Textes

Elle se révèle à tous les regards, s’expose sous mille aspects divers.
La coquetterie, le désir de paraître sous un jour favorable.
Sa façade, un revêtement.
Sa structure, un organe essentiel.
Elle mérite une curiosité, l’esprit ouvert et expérimental.
Sens.
Sans transition.
Elle est le miroir du fonctionnement, elle s’observe
et j’empreinte ce réseau, m’amuse à quadriller ces plis pour en étudier cette carte.
Superficielle,
stratifiée,
charpentée,
Profonde.
Morgane Chambrion, La peau, 1 µm, Strasbourg, 2014.

Ce qui s’édifie à l’ensemble s’en réduit à un seul.
1/100e.
1/100e de millimètre.
Ce qui est voué au même rôle et ne porte qu’un nom
forme des entités topographiques.
À la fois il offre, concoure et remplit.
Sens.
Systèmes stricts qui ne s’ignorent pas.
Il invoque et rétablit l’harmonie pour former l’être complexe.
Un protecteur autonome.
Morgane Chambrion, La membrane, 1 µm, Strasbourg, 2014.

La marche progressive de l’esprit et de la matière.
Une continuité de l’imperfection,
toujours mouvante, conquérante, insuffisante.
Transmission.
Transformation.
Elle est complexe et passionnée mais,
obnubilée par sa propre expansion,
elle fait apparaître son visage véritable.
Adaptée,
active,
croissante.
Morgane Chambrion, L’excroissance, 1 µm, Strasbourg, 2014.

Sans discussion ni examen,
elle s’organise avec entrain.
Elle se rattache au sujet qui ne suppose son existence,
s’engendre et prend forme.
Pour peu qu’on l’agrandisse, elle se révèle.
Elle réclame « la beauté inégalable » d’une partie.
Je m’émerveille à travers le microscope d’une complexité structurale.
Une provenance externe.
Une renaissance.
Une surprise.
Morgane Chambrion, La greffe, 1 µm, Strasbourg, 2014.

 

Clients / Date

  • Diploma project of Decorative Art's school of Strasbourg
  • 2013 / 2014